Réduire déchet dans la cuisine : conseils et astuces - Créa'Belette

Passer au zéro déchet dans la cuisine

Dans nos logements, il y a généralement 3 « spots » pourvoyeurs de déchets qui correspondent aux endroits où sont localisées nos chères poubelles, j’ai nommé : la cuisine, la salle de bain et le bureau. En principe, vous êtes censé mettre dans votre poubelle de bureau uniquement des matières recyclables (papiers, cartons, agrafes ...). Dans cet article, nous allons nous consacrer à alléger la poubelle de votre cuisine.

Les types de déchets en cuisine

La cuisine, c’est THE gros point de déchets. Nous y passons tous beaucoup de temps quotidiennement. Nous avons l’impression que le simple fait de la traverser remplit la poubelle. La cuisine est un endroit particulier, car on y trouve plusieurs types de déchets bien distincts, qui ne doivent pas être mélangés :

Les biodéchets

Les biodéchets ne sont pas un problème. Vous pouvez soit les composter à domicile (composteurs classiques, biocomposteurs, bokeshi …), soit vous pouvez trouver un point de collecte proche de votre domicile. Certaines communes organisent même un ramassage de biodéchets et déchets verts.

Les recyclables

Les déchets recyclables sont les matières telles que le métal, le papier, le carton et certains plastiques. Vous trouverez la liste exacte auprès de l’organisme de collecte de déchets dont vous dépendez. Attention, cette liste peut varier d’un organisme à l’autre et d’un pays à l’autre. De plus j’attire votre attention sur le fait que le logo « point vert » avec les 3 flèches ne veut pas dire que le produit est recyclable, mais que l’entreprise paie une taxe obligatoire sur le recyclage.

Les déchets ménagers

Enfin, les déchets ménagers sont les déchets non biologiques et/ou non recyclables. Ces derniers sont enfouis ou brûlés. Dans la mesure du possible, ce sont ces derniers déchets qu’il faut éviter au maximum. De même, il vaut mieux également essayer de limiter les déchets recyclables, car tout de même couteux en énergie.

Revoir ses modes d'approvisionnement

Afin de limiter les déchets problématiques, il faut dans un premier temps revoir ses modes d'approvisionnement. Cela consiste globalement en deux points :

  1. Éviter le supermarché, préférez les courses au marchés, primeurs, boucher, magasins de vrac … Tout est sur-emballé au supermarché. N’y allez que si vous n’avez pas d’autres possibilités.
  2. Faites vos courses avec vos propres emballages (sacs à vrac, tups, bouteilles …).

Privilégier ses courses au marché - Créa'Belette

Ce sont des préceptes vu et revu, aussi je ne vais pas m’étendre dessus. La question à laquelle je souhaite répondre est plutôt : comment limiter les déchets de l’usage de la cuisine ?

1) Au frigo

Le réfrigérateur est principalement utilisé pour prolonger la durée de vie des aliments en les gardant au froid. Même s’il est possible de s’en passer, peu de personnes le font, car c’est un appareil fort utile. Le frigo a plusieurs utilisations quotidiennes, le rafraichissement des boissons, la conservation des aliments bruts, mais aussi la conservation des aliments préparés. C’est ce dernier point sur lequel je souhaite attirer votre attention.

Il reste des lasagnes après le repas du soir ? Le reflex de la plupart des gens est de sortir ce magnifique rouleau de film plastique et d’en appliquer une généreuse couche sur le plat non terminé avant de le placer au frais pour la nuit. À la place, préférez l’utilisation de bee wraps, de charlottes à plat ou relocalisez les restes dans un tup. Le mieux ? Investissez dans des tups en verre qui passent au four, faites directement chauffer vos plats au four dedans, ainsi en cas d’excès vous avez juste à mettre le couvercle.

Les bee wraps sont des tissus coton imbibés de cire d’abeille qui viennent se mouler autour d’un aliment. Ils sont très pratiques pour emballer par exemple des sandwichs et couvrir des plats. En cela leur utilisation se recoupe à celles des charlottes à plat qui sont des bonnets de bain à placer par-dessus les plats. Souvent les réfrigérateurs dégagent une odeur peu attirante et il existe toute une gamme de désodorisant chimique pour frigo. Inutile d’investir dans ce genre de produits, un demi-citron dont vous avez extrait le jus fait très bien le job. Renouvelez le citron lorsqu’il est sec et le tour est joué.

Emballez un sandwich avec un bee wrap - Créa'Belette

2) Au congélateur

Nos congélateurs sont souvent le repaire d’innombrables pochettes en plastiques transparents contenant les aliments destinés à la conservation de longue durée. Ces emballages, certes pratiques, sont des produits de l’industrie pétrochimique qu’il faut éviter. Préférez la congélation dans des tups pour les plats préparés, les viandes et poissons. Ils sont pratiques et s’empilent facilement.

Vous pouvez également utiliser des bouteilles en verre pour stocker vos soupes (attention à bien laisser de la place pour que la bouteille n’explose pas).

Enfin, pour les légumes et fruits, optez pour les sacs congélation lavables.

3) Le lave-vaisselle et la vaisselle

Pour celles et ceux équipés d’un lave-vaisselle, vous trouverez sur le web et dans la littérature d’innombrables recettes de sels de lavage / pastilles de lave-vaisselles à faire vous-même. Si vous ne vous sentez pas l’envie de le faire, vous pouvez trouver des pastilles dans votre magasin de vrac.

Pour le liquide de finition, rien n’est plus efficace que du simple vinaigre blanc.

Pour la vaisselle à la main, remplacez vos éponges par des éponges lavables, équipez-vous d’une brosse à vaisselle en bois, de goupillons en métal qui sont bien plus durables que leurs homologues en plastiques. Fini le liquide vaisselle à odeur chimique dans son flacon, préférez un bon bloc de savon de Marseille vert. Frottez votre éponge / brosse mouillée dessus et lavez votre vaisselle. Le savon de Marseille est un super dégraissant, très efficace, il ne laisse pas d’odeur sur votre vaisselle. De plus, il est très économique, car un bloc de savon de 500g (environ 6€) dure plusieurs mois.

4) La cuisson et les ustensiles de cuisson

En tant que locataire, il n’est pas toujours aisé d’avoir la main sur le mode de cuisson équipant un logement. Si vous être propriétaires ou avez le choix, privilégiez la cuisine au gaz. En effet, le gaz monte et descend en température sans délai, ce qui permet d’ajuster les cuissons au mieux et ainsi moins consommer de ressources.

Si vous êtes équipés de ces horribles plaques électriques, vous pouvez tout de même agir pour limiter la casse. Choisissez des casseroles et poêles durables, avec des matériaux naturels, évitez les poêles anti adhésives dont le revêtement par en copeaux après quelques cuissons. Pour les ustensiles, préférez le bois et le métal au plastique. Évidemment, je ne vous dis pas de jeter toute votre batterie de cuisine, mais de remplacer progressivement lorsque le renouvellement d’un élément s’impose.

5) La découpe

L’offre des planches à découper et des couteaux de cuisine pour les particuliers est très vaste. Difficile de se retrouver dans toutes ces possibilités.

Pour les planches à découper, privilégiez le bois ou le verre (en fonction de vos préférences). Pour les couteaux, choisissez des couteaux dont le manche et la lame sont faits d’une unique pièce. Cela vous évitera de vous retrouver avec la lame dans le fromage et le manche dans la main.

Planche à découper en bois - Créa'Belette

Pour ce qui est de l’entretien, vous trouverez dans les magasins de sport, au rayon chasse des aiguiseurs de couteaux. Ils sont compacts, très pratiques et leur utilisation est très simple contrairement aux fusils d’aiguisage.

6) Rangement et organisation

Se passer des emballages de produits secs demande une nouvelle organisation de la cuisine. Adieu les paquets à ouverture « facile » éventrée et bonjour aux bocaux et bouteilles en verre !

Selon la disposition et les capacités des meubles de rangement de votre cuisine, vous pouvez stocker le vrac sec dans des bocaux ou des bouteilles en verre (type bouteilles de jus de fruit de 1L vide).

Faites un tour dans les recycleries, chez Emmaüs, et dans votre famille pour trouver des bocaux adaptés à vos besoins. Ces rangements, en plus d’être esthétiques, permettent en un coup d’œil de faire l’inventaire des stocks.

Bocal en verre pour réduire ses déchets - Créa'Belette

Il existe 2 écoles pour le remplissage des bocaux :

> Soit vous achetez à chaque semaine uniquement ce dont vous avez besoin pour la dite semaine,

> Soit lorsque votre contenant est presque vide, vous versez son contenu dans un bocal « petite sœur » et allez remplir votre bocal à fond pour toujours avoir du stock à la maison.

Les deux méthodes sont tout à fait valables et dépendent de vos habitudes et de ce qui vous est mentalement confortable.

7) Les consommables

La cuisine est associée à beaucoup de consommables à usage unique : les papiers absorbants, le cellophane, l’aluminium, le papier cuisson, les serviettes de table jetables, les pailles en plastiques et j’en passe. Vous pouvez trouver tous ces produits en version lavable et éviter ainsi de nourrir votre poubelle.

Passez au tissu absorbant lavable, aux éponges lavables et aux torchons pour les petits accidents du quotidien. Couvrez vos plats de bee wraps et charlottes à la place du cellophane. Les pailles en métal, bambou ou verre remplacent avantageusement les pailles en plastique.

Il existe une multitude d’articles que vous pouvez tout simplement remplacer par leur version durable. Cela est meilleur pour la planète, et à terme pour votre porte-monnaie. Avancez à votre rythme dans votre démarche de changement de vie. Ce qui vous paraît simple peut être une montagne pour quelqu’un d’autre et inversement. Il y aura des ratés, des retours en arrière, mais aussi de belles avancées. Alors, restez toujours positifs et bienveillants envers vous-même.

Pour vous aider, découvrez notre gamme zéro déchet pour votre cuisine.

Leave a comment