Conseils pour limiter ses déchets - Créa'Belette

10 habitudes à prendre d’urgence pour réduire ses déchets

Découvrez 10 astuces faciles à mettre en place au quotidien pour réduire vos déchets et contribuer à la sauvegarde de l'environnement.

1) Toujours avoir une gourde lorsque l’on sort

Je pense qu’il n’est pas utile de démontrer l’aberration que représente la bouteille d’eau plastique et donc l’intérêt qu’il y a à ne pas en consommer. Lorsque vous sortez plus de quelques minutes, n’hésitez pas à prendre avec vous votre gourde pleine. Souvent, la quantité d’eau présente dans la gourde suffit.

Cependant, si ce n’est pas le cas, vous trouverez en ville des fontaines publiques (le plus souvent dans les parcs). Certains restaurateurs acceptent également de remplir les gourdes gratuitement.

À la campagne, il est plus difficile de trouver ces solutions. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander aux petits commerçants ou bien aux particuliers.

2) Avoir un sac dans son sac

Combien de tote bag avez-vous chez vous ? Certainement bon nombre. Ils sont régulièrement offerts pour des événements marketing et publicitaires. Certains sont en coton, d’autres dans des matières moins naturelles avec des imprimés de grands groupes, d’université ou encore peint par vos enfants pour Noël. Bref, vous en avez quantité qui traine.

Même s’ils sont moches (oui, même si votre enfant a un talent certain pour la peinture, Van Gogh ne faisait pas des chefs-d’œuvre à 3 ans), n’hésitez pas à toujours en avoir un sur vous. Pliés, ils ne prennent que très peu de place et vous permettront d’éviter l’usage de sacs plastiques ou kraft.

Tote bag : solution pour réduire ses déchets - Créa'Belette

3) Refuser les reçus et tickets de caisse

Aujourd’hui, seul très peu de monde continue à faire leur comptabilité à la main. Les applications mobiles des banques permettent de voir quasiment instantanément le solde des comptes bancaires. L’intérêt des reçus et tickets de caisse est alors quasi nul. D’autant plus que la plupart des boutiques proposent des comptes clients sur lesquels sont enregistrés les achats.

De ce fait, pour un échange ou un retour d’article, un simple nom suffit généralement à retrouver la facture. Les boutiques sont tenues d’imprimer pour elles-mêmes les tickets. Cependant, la nouvelle génération de terminaux de paiements électroniques (TPE) propose l’impression des tickets à l’unité. Aussi, si vous refusez votre ticket de CB, la personne en caisse n’a pas besoin de sortir le ticket client avant de sortir le ticket vendeur. Plus vous refuserez les tickets de CB, plus les TPE de ce type se démocratiseront, car les gérants de boutiques verront l’intérêt d’économiser des rouleaux de papier.

4) Utiliser des mouchoirs en tissu

Les mouchoirs papier que nous utilisons au quotidien sont une aberration environnementale. Très peu fabriqués en papier recyclé, ils contribuent à la déforestation et leurs traitements de blanchiment au chlore a un impact lourd sur l’environnement. Ces mouchoirs peuvent également provoquer des réactions allergiques pour certaines personnes. Il faut donc arrêter de les utiliser.

Les mouchoirs en tissu brodés aux motifs de fleurs de nos grands-mères sont tombés en désuétude. Place à la nouvelle génération de mouchoirs : plus petits, plus pratiques et surtout plus tendance. Ils se glissent facilement dans une poche sans faire une énorme boule et ne prennent que très peu de place dans une machine à laver. Facilement stockable dans leurs étuis, ils remplacent aisément les mouchoirs jetables. Ils sont réutilisables des centaines de fois, ils sont doux et non irritants pour la peau.

Retrouvez tous nos mouchoirs en tissus. Bleu, rouge ou blanc : il y en a pour tous les goûts !

Comment réduire ses déchets - Créa'Belette

5) Installer un stop pub sur la boite aux lettres

Les publicités distribuées dans les boites aux lettres sont de vrais pourvoyeurs à déchets. Bien souvent, elles ne sont même pas ouvertes et finissent dans le bac de recyclage. Ce sont donc des arbres abattus, broyés, transformés en pâte à papier, séchés, découpés, imprimés juste pour remplir votre poubelle de recyclage. Sans compter le transport nécessaire à chaque étape de la fabrication / distribution, ces articles sont de véritables bombes écologiques.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, il est urgent de coller sur votre boite aux lettres un « stop pub ». Vous pouvez trouver gratuitement ces autocollants dans certaines mairies / centre de collecte des déchets. Trouvez le point le plus proche à l’adresse suivante https://actionstoppub.fr/. Tant que vous y êtes, ramenez-en plusieurs et distribuez-les à vos voisins !

6) Pensez au vrac pour vos boissons chaudes

Qu’il est bon de boire un bon thé le matin, un bon café en début d’après-midi et une tisane le soir. Ce sont des moments agréables, mais trop souvent, le café est en capsule et les plantes en sachets individuels. Qu’on se le dise, ce n’est pas top pour l’environnement, mais c’est encore moins top pour le goût !

Du bon café en vrac, fraichement moulu, fait dans une cafetière italienne est tellement meilleur. Une infusion de plantes locales achetée en vrac avec de véritables feuilles de tilleul, menthe ou verveine n’a pas son égale dans la grande distribution. Enfin, que dire du thé : les sachets individuels sont généralement composés de la plus mauvaise qualité de thé. Ce sont des feuilles broyées avec des arômes artificiels. Regardez les prix au kilogramme, c’est extrêmement cher !

N’hésitez pas à vous fournir en boissons chaudes dans une boutique de thé en vrac. Vous aurez des produits de qualité et une très grande variété de gouts, arômes et provenances. Une fois les plantes infusées ou le café bu, les déchets restants sont organiques et donc biodégradables. Si vous habitez en maison avec un jardin, vous pouvez tout à fait utiliser un composteur. Si vous vivez en appartement, des solutions de compost individuel existent tels que les lombricomposteur ou les bokashi. Vous pouvez également vous renseigner sur le site de votre ville s’il existe des points de collecte de matière organique.

7) Pensez à la location de courte durée ou à l’achat de seconde main

Vous souhaitez accrocher un cadre ? Monter une étagère ou faire de petits travaux chez vous ? Les magasins de bricolage proposent toujours des outils d’entrée de gamme vraiment très abordables et vous pouvez être tenté facilement. Après tout, une perceuse et une ponceuse, ça sert toujours non ? Et bien non…

N’hésitez pas à louer le matériel dont vous n’avez besoin que périodiquement. Si vous pensez en avoir besoin à plus long terme, achetez-le, mais de seconde main. Cela est bien meilleur pour la planète et pour votre porte-monnaie. Pensez également à regarder sur les sites d’entraide entre voisins, vous pourrez certainement trouver quelqu’un équipé pour fixer vos accroches de cadre en échange d’un service que vous pourriez lui rendre.

8) Privilégiez les courses au marché plutôt qu’au supermarché

Dans de nombreux marchés, les maraichers proposent des paniers que vous pouvez remplir en vrac avec les fruits et légumes dont vous avez besoin. Vous pouvez alors transférer les légumes les moins fragiles directement en vrac dans votre sac de courses, ou dans des sacs à vrac pour les denrées délicates. Cela n’est pas possible dans les enseignes de grande distribution. Vous évitez donc de remplir votre poubelle avec des sacs plastiques totalement inutiles.

De plus, beaucoup de marchés privilégient les producteurs locaux. De ce fait, les produits ont un bilan carbone bien inférieur à ceux des supermarchés. Un autre avantage est que les fruits et légumes sont cueillis à maturité, ce qui n’est pas le cas de ceux qui font de longs trajets. Vous gagnez donc en qualité, en plus de gagner sur le plan écologique.

9) Dites adieu aux lingettes nettoyantes à usage unique

Les lingettes à usage unique sont le symbole de l’aberration écologique à elles seules. Couteuses en matières premières, souvent produites dans des pays à bas cout, imbibées de produits chimiques, transportées dans le monde grâce aux énergies fossiles dans leurs emballes plastiques et utilisées pendant seulement quelques secondes avant de finir ensevelies ou brulées.

Ces produits totalement inutiles ont trouvé leurs places dans la majorité des foyers des pays développés. Ces lingettes ont la même utilité que les éponges, torchons et balais, bref ce que vous avez déjà chez vous et utilisez au quotidien. Couteuses à l’environnement et pesant un poids certain dans le budget des ménages, il est urgent de les bannir des foyers.

10) Remplacer progressivement le jetable par du lavable

Lorsque l’on décide de changer ses habitudes de consommation, il y a toujours énormément à faire. Il faut s’attaquer aux problèmes petit à petit. Vous arrivez à la fin de votre stock de cotons démaquillants, passez aux gants démaquillants lavables. Vous avez attrapé la dernière éponge du paquet, investissez dans des éponges réutilisables

Prenez un problème à la fois et trouvez comment le régler écologiquement. Rome ne s’est pas faite en un jour, vous ne changerez pas de mode de vie en un claquement de doigts, soyer patient et restez toujours bienveillant envers vous-même.

Leave a comment